Partager
Accueil    Expertise BIM Management

Le BIM ou Building Information Modeling est un processus intelligent basé sur un modèle 3D qui offre aux professionnnels de l'architecture, de l'ingénierie et de la construction (AEC) les informations et les outils nécessaires pour planifier, concevoir, construire et gérer plus efficacement des bâtiments et des infrastructures.

Durée du parcours

791 heures théoriques (en centre) et 378 heures pratiques (en entreprise).

Prérequis

Niveau BAC dans un domaine technique souhaité (BTP, électricité, etc…), appétence pour la modélisation 3D. La connaissance d'un logiciel de modélisation est un plus.

Public

Nous sélectionnons les candidats par leurs maîtrises et leurs expériences à l'entrée de formation.

• Une expérience ou des connaissances dans le bâtiment sont conseillées

• Avoir mené des études en conception

• Avoir géré ou participé à la gestion des projets d'infrastructures

• Utiliser des outils de conception numérique

Modalités pédagogiques

La certification est réalisée en parcours continu sur la totalité des briques de compétences ou en alternance brique par brique. La durée des modules de formation associés est variable du fait de l'adaptation individuelle des parcours.

Programme de la formation

Présentation formation, métier, technologies, univers 35 heures
AutoCAD - Initiation 70 heures
Revit - Initiation 70 heures
Revit - Familles/mp 70 heures
Revit - Perfectionnement 140 heures
Revit - Projet BIM 35 heures
Convention BIM 14 heures
Navisworks 14 heures
Logiciels Viewer 84 heures
TRE (Technique de Recherche d'Emploi) 35 heures
ArchiCAD 70 heures
Anglais 35 heures
Gestion d'un appel d'offre 21 heures
Gestion de conflits 14 heures
Suite Office 35 heures
Finalisation de projet 14 heures
Examen blanc 14 heures
Correction examen blanc 14 heures

Compétences évaluées

Les critères d'évaluation sont les suivants :

ACTIVITE 1 : PILOTAGE DE PROJET

Le candidat identifie et qualifie correctement le contexte, les enjeux et les aspects stratégiques du projet de construction global, pour proposer des méthodes de travail tout au long de la conception, de la construction et de l'utilisation du bâtiment.

La pertinence des « analyses/contrôles/visualisations » pour obtenir une meilleure qualité et détecter des problèmes avant la mise en chantier.

ACTIVITE 2 : PRODUCTION

La maquette numérique BIM doit utiliser des données adaptées aux niveaux de détails requis, fiables, traçables, documentées, de qualité adéquate et suffisante, représentatives de l'environnement existant du projet constructif.

La maquette numérique BIM et les données qui l'accompagnent, doit répondre aux besoins exprimés par l'ensemble des acteurs.

La production des modélisations doit être conforme aux cahiers des charges du Maître d'ouvrage et/ou des autres intervenants, dans le respect des pratiques et de l'éthique professionnelles de tous les intervenants de l'opération.

ACTIVITE 3 : SUIVI, GESTION DE L'ENTRETIEN DU BATIMENT

La pertinence d'un cahier des charges numérique (au plus proche du cahier des charges bâtiment), et de la rédaction de standards BIM pour effectuer la maintenance de fichiers gabarits.

La cohérence entre les différents fichiers, pour assurer l'interopérabilité entre les logiciels utilisés par les différents acteurs, et gérer la structuration des données et la compilation des flux d'information.

Le candidat fait preuve de maîtrise de la communication entre les différents acteurs, de l'animation des réunions, des compte-rendus, et la maîtrise de la gestion des conflits.

Modalités d'évaluation

Pour chacune des sessions d'évaluation des candidats, les aptitudes et l'acquisition des connaissances sont appréciées soit par des épreuves de contrôle continu, et/soit par des questionnaires professionnels, et/soit par des mises en situation.
Pour chaque activité, le ou les évaluateurs déterminent le niveau d'évaluation de chacun des critères indiqués dans la grille d'évaluation qui correspond aux compétences attendues.

Les questionnaires professionnels comprennent 60 questions, 1 point par réponse correcte, et donne lieu à 4 niveaux de certification :

INITIAL :  1/39

• OPÉRATIONNEL : 40/64

• AVANCÉ : 65/84

• EXPERT : 85/100

La mise en situation intervient à la suite d'une mise en application des connaissances acquises par le candidat, celle-ci est réalisée selon le dispositif de mise en œuvre établi dans le référentiel de certification détaillé, qui sera mis à la disposition de chaque candidat. Le jury est convoqué au plus tard un mois avant l'examen, il est composé d'experts métier. Un surveillant qui a un rôle consultatif et non délibératif est également présent lors de l'examen, il échange sur les candidats avec le Jury, cependant, son absence ne vicie pas la délibération du jury. Le surveillant garantit le respect de la durée de la mise en situation.

Le jury relève lors de l'entretien réalisé par le candidat : la qualité des hypothèses envisagées, la qualité formelle de la présentation et le respect des consignes demandées. Les différents critères sont appréciés sur une échelle de 1 à 5 (1 = Faible) et sont accompagnés d'un commentaire le cas échéant dans la grille d'évaluation correspondante.

La validation de l'ensemble des activités d'un thème permet l'obtention du certificat correspondant. Selon le cas, en cas de validation partielle les candidats ayant acquis l'ensemble des activités du certificat (par la formation dans le centre ou par équivalence), peuvent, en fonction des conditions établies par le règlement de certification :

• Soit obtenir le certificat complet automatiquement

• Soit se présenter à l'épreuve manquante pour obtenir le certificat complet

A l'issue de la session d'examen, le jury établit le procès-verbal signé par l'ensemble de ses membres sur lequel figure pour chaque candidat la décision du jury. La signature également apposée du responsable du centre atteste du bon déroulement matériel des épreuves.

Modalités de validation des compétences

La certification peut être obtenue dans sa totalité ou par composante indépendante.

Le candidat peut passer 1 à 3 épreuves séparément, parmi les 3 activités suivantes : pilotage de projet, Production et suivi, gestion de l'entretien du bâtiment.

L'évaluation complémentaire intervient lorsque la certification n'a pas été obtenue dans son intégralité, ou bien lorsque les activités visées par le candidat n'ont pas été obtenues. Dans ce cas, nous préconisons l'inscription à l'examen pour obtenir la ou les activités de compétences supplémentaires avec ou sans parcours de formation. Cependant, il est fortement conseillé de suivre une nouvelle formation lorsqu'une année s'est écoulée entre le premier passage et celui à venir.

EN PARTENARIAT AVEC 

logo_auvergne-rhone-alpes.jpg