Partager
Accueil    Actualités    Le gouvernement soutient l'apprentissage pour la rentrée 2020

Les billets M2i Le gouvernement soutient l'apprentissage pour la rentrée 2020

20 mai 2020

De nombreux secteurs déplorent les répercussions de la crise sanitaire sur l'apprentissage, alors que depuis la dernière réforme de la formation, ce dispositif présentait une croissance de 16%, un engouement pour l'apprentissage qui risque de devenir la nouvelle victime économique du Covid-19.

apprentissage-chiffres2019.jpg

Le 20 février dernier, Muriel Pénicaud présentait les chiffres de l'alternance 2019, l'occasion de plébisciter le développement de l'offre de formation, et la reconnaissance de l'apprentissage comme une voie de formation professionnelle d'avenir plus attractive, avec une croissance à 2 chiffres.

Aujourd'hui, de nombreuses questions se posent, car les entreprises qui ont pour la plupart opté pour l'activité partielle, ne savent pas comment aborder la reprise d'activité pour leurs salariés et encore moins comment entrevoir, dans leur plan de relance, la rentrée de l'apprentissage.

Mardi 19 mai, ce sujet a été le premier thème abordé par Muriel Pénicaud et les partenaires sociaux pour anticiper et palier aux difficultés que ce dispositif risque de rencontrer lors de la rentrée en septembre prochain, pour ne pas laisser jeunes et primo-arrivants sur le marché de l'emploi sans solutions.

Déjà, des assouplissements ont été appliqués par le Ministère par ordonnance pour la période d'état d'urgence sanitaire. La durée de la formation préalable à la signature d'un contrat d'apprentissage a été portée de 3 à 6 mois pour permettre à des jeunes n'ayant pas encore trouvé d'employeur de s'inscrire en CFA.

La Fédération de la Formation Professionnelle (FFP) souhaite que cette période soit portée à 9 ou 10 mois dans le contexte que nous traversons actuellement. D'autres propositions et d'autres mesures sont à l'étude, pour encourager l'embauche par les entreprises, ou bien pour qu'il n'y ait pas de reste à charge pour les entreprises (prise en charge par les OPCO), pour que les CFA puissent dès que possible percevoir les 13% du solde de la taxe d'apprentissage.

Certains secteurs comptent sur de nombreuses mesures du Gouvernement pour co-construire une relance ambitieuse, déployant un plan massif d'accompagnement de développement des compétences mobilisant les OPCO (élargissement de la taille des entreprises pouvant accéder aux fonds mutualisés sur des thématiques prioritaires), le dispositif exceptionnel du FNE-Formation renforcé, la possibilité de conclure à des accords collectifs sur le dispositif du CPF…

 

Découvrez nos solutions pour l'alternance