Partager
Accueil    Actualités    L'AFEST : pourquoi tout le monde en parle ?

Les billets M2i L'AFEST : pourquoi tout le monde en parle ?

14 février 2020

Avec la Loi « Avenir professionnel » du 5 septembre 2018, la définition de l'action de formation en situation de travail (AFEST) se trouve simplifiée en la décrivant comme un parcours pédagogique permettant d'atteindre des objectifs professionnels.

Avec cette définition, elle s'inscrit également dans le Code du Travail (Art. L. 6313-2).

Cette description décrit le parcours pédagogique comme étant composé d'une ou de plusieurs modalités de formation, qui peuvent s'effectuer totalement ou en partie à distance, et réalisées en situation de travail, c'est-à-dire sur le temps de travail et en situation de production.

Elle s'inscrit dans un parcours ou un itinéraire pédagogique multimodal (présentiel, distanciel) et vient donc compléter les différentes approches pédagogiques par une mise en application et par un travail réflexif d'analyse sur cette mise en situation.

En effet, rappelons que l'AFEST n'est pas une formation sur le tas (un apprentissage par la pratique) mais une situation qui analyse en amont l'activité de travail, et donc les compétences qui devront être acquises et mobilisées en situation de travail.

Cette analyse permettra de construire un parcours pédagogique où les situations rencontrées par l'apprenant constitueront le matériau pédagogique, autour duquel il pourra analyser ce qu'il fait ou ce qu'il devrait faire. Le droit à l'erreur est l'une des conditions de réussite pour ancrer les apprentissages.

Cela suppose un accompagnement de l'apprenant par un référent, un tuteur ou un formateur identifié et désigné au sein de l'entreprise, pour qu'il puisse mener son travail d'analyse réflexive pour mesurer, lors des entretiens de suivi, ses progrès et ainsi valider l'acquisition des nouvelles compétences en lien avec les objectifs définis.

Certains OPCO accompagnent les entreprises dans cette démarche, notamment par la prise en charge de l'ingénierie pédagogique pour cette modalité (selon certains critères comme un document détaillant le protocole de formation mis en place, la traçabilité des analyses réflexives, les mises en situation de travail, le prestataire AFEST référencé par les OPCO…).

Notons également que Pôle Emploi s'interroge sur la pertinence de monter des POEC intégrant cette modalité, pour remplacer ou renforcer certains cursus de formation.

Il n'empêche que cette modalité reste très intéressante sur le plan financier et sur le plan organisationnel, tant pour les PME que pour les grandes entreprises, à condition d'adapter et d'industrialiser ce modèle aux différentes situations professionnelles, pour lesquelles la formation est un incontournable dans le développement des compétences.

Une prochaine enquête de Centre Inffo sur ce sujet, publiée courant février, devrait permettre à tous les acteurs concernés par cette modalité d'y voir plus clair quant aux différents financements possibles.

 

Découvrez la formation qui vous permettra de piloter la démarche AFEST dans votre entreprise.