Partager
Accueil    Actualités    Impacts de la crise sanitaire sur les acteurs de la formation

Les billets M2i Impacts de la crise sanitaire sur les acteurs de la formation

16 juin 2020

Début avril, les organismes contraints de ne plus accueillir de public mais devant répondre à la continuité pédagogique, ont reçu un questionnaire du Ministère du Travail pour exprimer les difficultés rencontrées, la façon dont ils ont pu s'adapter à cette nouvelle organisation, et quelles sont leurs principales préoccupations au sortir du confinement.

Nous vous proposons quelques éléments sur les résultats de l'enquête à laquelle ont répondu 14 279 organismes de formation et Centres de Formation des Apprentis (CFA) au 6 mai.

Les objectifs de cette enquête étaient d'évaluer les difficultés rencontrées par les organismes de formation (OF) et les CFA durant cette crise, d'étudier les solutions déployées pour permettre une continuité de service et ainsi préparer l'après-crise.

Les OF et les CFA mentionnent qu'à :

  • 24%, les difficultés rencontrées émanent des apprenants qui ne disposaient pas de conditions satisfaisantes pour accéder aux contenus pédagogiques depuis leur domicile (pas de matériel informatique ou pas de connexion internet suffisante),
  • 16%, les difficultés sont en lien avec des obligations familiales ou de santé des apprenants (garde des enfants ou contrainte familiale, arrêt de maladie),
  • 14%, les difficultés concernant le règlement des formations à impacté l'activé.

D'autres difficultés sont mises en évidence, notamment la réalité de la fracture numérique des apprenants ne disposant pas des compétences numériques requises ni de l'autonomie nécessaire pour suivre des formations en distanciel.

Près de 46,3% des structures ont maintenu ou poursuivi à distance leur activité, alors que 53,7% ont suspendu la totalité de leur activité, mettant en cause les raisons suivantes :

nl17_1.png

Pour les structures qui ont poursuivi leur activité, le mode de contact avec les apprenants qu'elles ont privilégié est :

  • à 82% la messagerie (Outlook, gmail, …)
  • à 73% la modalité de web conférences (Google Hangout, Zoom, Skype, …)
  • à 69% les appels téléphoniques réguliers
  • à 43% la messagerie instantanée (WhatsApp, Messenger, …)

Concernant la bascule sur la mise en place des formations à distance, l'enquête fait ressortir les éléments suivants :

  • avant le 16 mars 2020, seulement 2% des structures proposaient 75% de leurs formations en distanciel, et 52% n'en proposaient aucune.
  • après le 16 mars 2020, 30% des structures ont basculé 100% de leur offre de formation à distance, et 20% en ont seulement basculé que 75%.

Passer du mode présentiel au mode distanciel a permis pour près de 73% des apprenants de poursuivre ou de suivre des formations.

Au sortir de la crise sanitaire, les OF et CFA estiment qu'à 50% ils auront besoin d'être accompagnés financièrement et à 40% dans la conception pédagogique pour construire de nouveaux modèles de formation.

Au terme de l'enquête, les OF et CFA pensent que la principale difficulté pour la reprise de leur activité sera liée à 31% à la remobilisation des publics :

nl17_2.png

Les OF et CFA ont fait preuve d'une très grande réactivité pour s'adapter à ce nouveau contexte, mais il faudra veiller à ce que la qualité soit au rendez-vous dans cette course à la digitalisation à marche forcée.

 

M2i Formation propose l'ensemble de son catalogue en classe à distance, avec la même durée, le même programme et la même qualité pédagogique que le cours équivalent en présentiel.
Tout savoir sur la classe à distance M2i.