Partager
Accueil    Actualités    Entreprises, emplois et la formation : les mesures en vigueur

Les billets M2i Entreprises, emplois et la formation : les mesures en vigueur

15 octobre 2020

Que cela soit dans le cadre du plan France Relance, ou bien des initiatives prises par les branches professionnelles, divers accords sont signés pour faciliter l'embauche, la pérennisation des emplois et l'accompagnement au développement des compétences des salariés.

Après les annonces faites par le gouvernement dans le cadre du plan France Relance, celui-ci a décidé de créer une aide à l'embauche visant à favoriser l'emploi des personnes en situation de handicap quel que soit leur âge (décret n° 2020-1223 du 6 octobre 2020).

Toutes les entreprises et les associations peuvent bénéficier de cette aide de 4000 € (Aide à la mobilisation des employeurs pour l'embauche des travailleurs handicapés - AMEETH) pour l'embauche de personnes ayant la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH).

Le Ministère du Travail précise sur son site les conditions à remplir pour en bénéficier.

La branche des Bureaux d'Etudes Techniques et d'Ingénieurs Conseil (BETIC) dite Syntec a signé, le 10 septembre dernier, un accord d'Activité Partielle de Longue Durée (APLD).

C'est un des secteurs ou l'évolution des prestations est en lien direct avec l'évolution des métiers. En effet, toujours à la pointe de l'innovation, ces structures souffrent aujourd'hui de devoir choisir entre le développement des compétences de leurs collaborateurs pour répondre au marché et remplir le carnet de commandes. La crise sanitaire n'a pas épargné les petites structures qui doivent répondre à cette accélération technologique et en même temps assurer leur pérennité.

Cet accord, ainsi que les discussions en cours avec la Caisse des Dépôts et Consignations pour permettre une dotation du CPF par la branche, devraient permettre d'accompagner la reprise d'activité.

Pour faire face au risque de pénurie de financements de la formation pour les entreprises, la branche de la Plasturgie et des Composites fait évoluer le dispositif de soutien pour les entreprises en octroyant une aide exceptionnelle aux salariés entrant en formation d'ici la fin de l'année 2020. Plus particulièrement les rémunérations des salariés qui entreront en formation (CQP, CQPI, CCP en expérimentation) entre le 1er octobre et le 31 décembre 2020 seront prises en charge à hauteur d'un SMIC chargé pour les trois premiers mois de la formation.

Un budget de 1,7 million d'euros sera consacré à cette aide exceptionnelle, la Fédération de la Plasturgie et des Composites détaille cette mesure sur son site .

 

Vous souhaitez bénéficier d'un conseil personnalisé pour financer vos projets de formation ? Contactez-nous