Partager
Accueil    Actualités    Co-construction et co-financement du CPF : les retours d'expériences

Les billets M2i Co-construction et co-financement du CPF : les retours d'expériences

5 novembre 2021

La première table ronde a permis des échanges entre Ilhem Alleaume (Directrice Learning France de L'Oréal), Nadège Riehl (VP Talent Manager & Learning de Schneider Electric), Jean Bassères (Directeur Général de Pôle Emploi), Dominique Braoudé (Président d'OCAPIAT) et d'Emmanuel Zarca (Directeur adjoint au Conseil Régional des Pays de Loire). Ces acteurs ont pu détailler la mise en œuvre des abondements et des dotations au sein de leur structure.

Pôle Emploi a été ta-testeur de l'application CPF dans le cadre des abondements qui ont été mis en place en juillet 2020 ; Jean Bassères précise que « cela représente près de 40 000 abondements moyens de 1 800 €, et qu'une réponse est apportée en moins de 5 jours par les conseillers du Pôle Emploi ».

Au niveau des régions, ces dernières achètent des formations auprès des organismes pour ajuster les compétences aux besoins locaux exprimés par les entreprises, permettant ainsi aux demandeurs d'emploi de développer et de maintenir leur employabilité. « Aujourd'hui, la région Pays de la Loire abonde certaines demandes de formation CPF de façon automatique (notamment vers le numérique) dont le financement peut atteindre 18 000 € dans le cadre de Licence ou de Master », nous précise Emmanuel Zarca. D'autres régions ont également passé des conventions avec la CDC pour abonder spontanément des dossiers de formation CPF.

L'opérateur de compétences OCAPIAT n'est pas en reste car, depuis juillet 2021, les partenaires sociaux ont signé un accord permettant d'abonder les CPF pour les entreprises de -50 salariés en provisionnant une enveloppe de 5 M€ et pour toutes les autres entreprises (quelle que soit la taille) de disposer d'un abondement conventionnel doté d'une enveloppe d'1 M€.

Au niveau des entreprises, que cela soit pour L'Oréal ou pour Schneider Electric, les dossiers CPF sont abondés à la hauteur du reste à charge. « Nous avons développé une réelle culture du CPF au sein du groupe L'Oréal, en mobilisant managers et salariés à ouvrir leur compte », déclare Ilhem Alleaume ; pour Nadège Riehl, un accord conclu avec les partenaires sociaux permet de financer en totalité les dossier CPF pour les salariés dont le niveau est infra bac et à plus de 50% pour ceux qui ont un niveau supérieur au bac.

C'est un véritable accompagnement dans le développement des compétences que proposent ces deux entreprises en n'hésitant pas à faire appel au Conseil en Evolution Professionnel (CEP) lorsque le projet ne semble pas être arrivé à maturité.

 

Choisissez votre formation IT, Digital et Management éligible au financement CPF